Le Zanskar, grand oublié du gouvernement indien

A la veille d’une nouvelle saison touristique, le Ladakhi Budisht Association Zanskar (LBAZ) qui soutient la cause de la vallée du Zanskar, a soumis au gouvernement indien une série de requêtes axées principalement sur l’amélioration des routes, l’énergie électrique et les télécommunications.

En effet, à l’heure où le gouvernement indien se vante du développement numérique du pays, la région du Zanskar n’est couverte que par une seule antenne de la BSNL (entreprise publique de télécommunications) et celle-ci est souvent en panne. Ainsi le réseau mobile n’est généralement pas disponible plus de 6 ou 7 heures par jour et l’accès à Internet particulièrement difficile et lent.

Il en va de même pour l’alimentation en électricité qui subit régulièrement des coupures, obligeant la plupart des habitants et des visiteurs à souper aux chandelles.

Quant au réseau routier, les habitants du Zanskar continuent à attendre la nouvelle route qui permettra de relier directement Leh à Padum en passant par les gorges du Zanskar. Celle-ci a malheureusement plusieurs années de retard ne semble vraiment pas faire partie des priorités du gouvernement.

Toutes ces demandes sont accompagnées d’un ultimatum. Si d’ici une semaine le gouvernement ne donne pas une réponse satisfaisante, l’association menace de stopper toute activité (« shutdown ») au Zanskar pendant une semaine et d’accompagner ce mouvement par une grève de la faim de certains de ses représentants à Kargil.

Pylônes électriques
Pylônes électriques

Source : Greater Kashmir 12.06.2018

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire